Jeunesse scolarisée

Jeunesse scolarisée

Génocide à Gaza : pas de paix sans justice pour le peuple palestinien

Depuis mi-avril, l’expression de la solidarité à la Palestine n’a cessé de se manifester dans la jeunesse. Parti aux États-Unis, le mouvement s’est étendu dans tout le pays.

Violences policières et répression inacceptables au lycée Genevoix. Soutien aux lycéen·ne·s de Montrouge ! Liberté et relaxe pour tou·te·s les poursuivi·e·s !

Hier, mardi 14 mai 2024, les lycéens du lycée Genevoix de Montrouge (92) ont décidé de bloquer leur lycée en solidarité avec le peuple palestinien, dans la continuité de la mobilisation en cours dans les facs, les écoles et les lycées. 

Contre le génocide à Gaza, on ne se taira pas. Prenons la rue ! mobilisons-nous !

Depuis plus de 200 jours, c’est une barbarie sans nom qui s’abat sur la bande de Gaza. L’intervention militaire d’Israël a fait à ce jour plus de 34 000 morts et 1,7 millions de déplacés et condamne la population de l’enclave à la famine, qui pourrait devenir générale dans la zone d’ici le mois de mai d’après l’ONU.

Tri social à la fac : la présidence recule devant la mobilisation étudiante

Mardi 19 mars, les différents syndicats étudiants de l’université de Paris 1 annonçaient, en sortie d’une réunion avec la présidence de la fac, qu’un texte présenté en Commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU) pourrait conduire à la suppression des rattrapages, des compensations entre les matières et les semestres, des absences injustifiées ( jusqu’alors tolérées jusqu’à trois).

Un pour tous, tous au Crous !

Cette année encore, les étudiantes et étudiants se sont saisis de tous les outils pour mettre en mouvement leurs camarades de promo, dénoncer la situation des écoles d’art et médiatiser leurs mots d’ordre : pétition, communiqués sur les réseaux sociaux, affiches, initiatives de soutien, comités de mobilisation, manifs ou encore occupations d’écoles, malgré les intimidations des directions.

POUR QUE LA JEUNESSE CONTRE ATTAQUE – Communiqué du NPA Jeunes en réaction aux annonces d’Attal du jeudi 18 avril 2024

Ce jeudi 18 avril, Gabriel Attal a instrumentalisé la commémoration de la mort d’un adolescent de 15 ans à Viry Châtillon pour annoncer de nouvelles mesures répressives et autoritaires contre les jeunes. Son programme, l'ordre partout, de l’école à la rue, peut faire rêver l’extrême droite. Marine Le Pen s’est d’ailleurs empressée d’affirmer qu’après les mots, elle attendait les actes.